Notre modèle d’affaires coopératif se veut un outil de gestion démocratique favorisant l’implication et la responsabilisation des différents acteurs.  Les membres travailleurs, utilisateurs ou de soutien de la Coop pourront bénéficier du pouvoir décisionnel via de différentes catégories des sièges alloués pour eux dans le Conseil d’Administration :

7 membres sur le Conseil d’administration:

  • 3 membres travailleurs
  • 2 membres utilisateurs
  • 2 membres soutien

Pierre Batellier – Président – enseigne la Responsabilité sociale de l’entreprise à HEC Montréal depuis 2008. Il y a été coordonnateur développement durable de 2008 à 2013. Titulaire d’un DESS en Gestion (HEC Montréal), d’une maîtrise en commerce international et développement (IEP Paris) et d’un DEA en économie de l’environnement (la Sorbonne), il termine un doctorat en Sciences de l’environnement à l’Université du Québec à Montréal (UQAM) s’intéressant dans le cadre de sa thèse au rôle de l’État au regard de l’acceptabilité sociale des grands projets. ll a travaillé comme consultant en développement durable pour différentes organisations. Il est l’auteur de plusieurs articles et de nombreux cas pédagogiques sur les enjeux de responsabilité sociale des organisations. Il a également été directement impliqué dans la mise sur pied et l’animation de deux collectifs, citoyen et scientifique en lien avec la question de l’énergie au Québec.

Marica Vazquez Tagliero – Vice Présidente -trésorier – a travaillé pendant plus de quinze ans dans le domaine communautaire et environnemental au Québec et à l’étranger. Elle possède un double baccalauréat en sociologie et en science politique de l’Université Concordia, ainsi qu’un diplôme de deuxième cycle en développement économique communautaire de la même institution.  De 2004 à 2011, elle a travaillé comme chargée de projet en recyclage à l’éco-quartier Peter-McGill ou elle a créé et coordonné le Projet Consigne. Elle a aussi travaillé de façon organisée et informelle avec plusieurs valoristes de Montréal et les coopératives de recyclage de sa ville natale Sao Paulo, au Brésil.  Avec ce projet de coopérative québécoise, elle espère pouvoir apporter des pistes des solutions aux différents groupes qui contestent la consigne des contenants à boisson et ainsi éviter les erreurs commises dans son pays avec l’abolition de la consigne dans les années 80s.

Maricarmen Merino – Secrétaire – Fondatrice du Centre d’Entrepreneuriat en Economie Sociale du Québec, coop (CEESQ), Maricarmen Merino est titulaire d’une MBA en entreprises collectives (UQAM), d’un certificat en enseignement professionnel (Université de Sherbrooke) et d’un baccalauréat en communication (Université de Veracruz, Mexique). Elle a été directrice adjointe aux Cercles d’Emprunt de Montréal et gestionnaire principale à Compagnie F, entrepreneuriat pour femmes, entre autres. Maricarmen Merino a siégé comme membre de plusieurs Conseils d’Administration. Elle a aussi travaillé comme journaliste pour plusieurs médias tant au Québec qu’au Mexique.

Julien Pednault – Administrateur –Étudiant au doctorat à l’École Polytechnique de Montréal au Centre international de référence sur le cycle de vie des produits, procédés et services (CIRAIG). Ses intérêts de recherche porte sur l’économie circulaire, le recyclage, l’analyse du cycle de vie et l’industrie de l’aluminium. Son implication au sein de la Coop les Valoristes est une occasion de mettre en application ses connaissances en économie circulaire tout en ayant un impact positif sur sa communauté. 

Bernard Dallaire – Administrateur –  Bernard est originaire de la belle région du Lac St-Jean. Il obtint son diplôme de premier cycle en récréologie de l’Université du Québec à Trois-Rivières. S’en suivront de nombreuses expériences de travail : Responsable de la fédération des Agricotours au Lac-Saint-Jean, gérant de centre sportif, animateur en loisir ainsi que responsable des installations des campagnes publicitaires des Loblaw, Provigo et Maxi à travers la province, entre autres. Tout à coup, il a dû faire face à un drame sans précédent ce qui lui fit perdre ses points de repère et le dirigea en chute libre vers une dépression majeure. Les méfaits de ce « tsunami de vie » le menèrent à la perte de son emploi, l’incapacité à voir la lumière au « bout du tunnel ». Par conséquent, déchiré par ce drame, Bernard aboutit dans une mission au centre-ville de Montréal.

Pendant cette période de reconstruction, peu à peu il trouva la force d’apprivoiser ce nouvel environnement pour ainsi dire ce style de vie inusitée. Parallèle à cette réalité, il commença à ramasser des contenants consignés. Ce geste lui a permis de rester actif et surtout d’aller chercher un peu de revenus pour sa survie. Cette nouvelle activité fut pour lui un levier afin de reprendre un certain contrôle sur sa vie. Aujourd’hui, Bernard a le goût de valoriser sa raison « d’être dans le monde » en redonnant aux autres. Ce motif contribua à son implication, plus que généreuse, à titre de bénévole ainsi qu’en tant qu’administrateur de la Coopérative Les Valoristes.

Armandine Seiss – Administratrice

 

Alexis-Michel Schmitt-Cadet – Administrateur – Il collabore avec Les Valoristes depuis l’été 2019. Il a eu un coup de cœur pour la mission de la coop et pour tous les valoristes qui travaillent fort à continuer de créer du lien social dans un monde qui en a bien besoin. Criminologue de formation, il a déjà eu l’occasion d’animer des ateliers en pénitencier ou dans des ressources communautaires qui offrent des services pour les personnes incarcérées et leurs proches ou dans le domaine des dépendances. Il a à cœur la connexion humaine, la créativité et les projets sociaux qui font du sens. Il adore le vélo.